Le Blog

                                                                            Conseils gestion entreprise & recouvrement

Conseils gestion entreprise

Conseils recouvrement

Évènements

Les indicateurs de solvabilité

Comprendre les indicateurs de solvabilité est primordial pour quiconque souhaite évaluer la santé financière d’une entreprise ou d’un individu. Ces indicateurs, comme le taux d’endettement, sont essentiels pour déterminer la capacité d’un débiteur à rembourser ses dettes à temps. Notre société de recouvrement de créances met un point d’honneur à fournir des informations claires et approfondies sur ce sujet. À travers cet article, nous décortiquons les indicateurs clés de solvabilité, leur importance et comment les utiliser efficacement pour une meilleure évaluation financière. 

Sommaire : Les indicateurs de solvabilité

a. Qu'est-ce que la solvabilité et pourquoi est-elle importante ?

La solvabilité est un terme souvent mentionné dans le monde des affaires. Mais qu’est-ce que cela signifie réellement ? La solvabilité désigne la capacité d’une personne, d’une entreprise ou encore d’un État, à honorer l’ensemble de ses engagements financiers à leur échéance. Elle est évaluée en fonction de la trésorerie disponible, du fonds de roulement et du taux d’endettement de l’entité. 

Elle est plus précisément évaluée en fonction de la possession d’actifs suffisants pour couvrir l’ensemble des dettes et autres obligations, qu’ils soient à court ou à long terme. La solvabilité peut être appréhendée à travers différents ratios financiers, tels que le ratio d’endettement, le ratio de liquidité générale ou encore la capacité de remboursement. Une solvabilité forte indique une faible probabilité de défaut de paiement, tandis qu’une solvabilité faible suggère un risque de plus élevé de non-paiement. 

En termes simples, la solvabilité représente la capacité d’une entreprise ou d’un individu à répondre à ses obligations financières à long terme. Elle est un reflet de la santé financière et donne une indication claire de la capacité de l’emprunteur à honorer ses dettes lorsqu’elles arrivent à échéance. 

L’évaluation de la solvabilité est déterminante pour définir si un débiteur est susceptible de rembourser sa dette dans les temps impartis.

b. Les principaux indicateurs de solvabilité

La solvabilité n’est pas seulement une notion abstraite. Elle peut être mesurée à l’aide de plusieurs indicateurs financiers, dont le taux d’endettement, qui évaluent la trésorerie et le fonds de roulement. Ces indicateurs permettent d’offrir une perspective chiffrée sur la situation financière d’un débiteur. Ils sont aussi essentiels si vous faites appel à une société de recouvrement de créances, car ils indiquent si un débiteur est en mesure de payer ses dettes. Voici quelques-uns les plus couramment utilisés : 

  • Ratio d’endettement 

Le ratio d’endettement permet de mesurer spécifiquement la solvabilité d’une entreprise. Il s’agit de la division entre la totalité des dettes et des capitaux propres de l’entreprise. Si ce ratio est élevé, cela peut suggérer que l’entreprise s’appuie fortement sur des dettes pour financer ses activités, ce qui peut être préoccupant. 

  • Ratio de liquidité générale, aussi appelé ratio de fonds de roulement

Le ratio de liquidité générale est un indicateur clé de la santé financière à court terme. Il compare les actifs circulants (ressources disponibles à court terme composées de l’encaisse, des investissements, des comptes clients ou encore des stocks) aux passifs à court terme (dette due dans l’année comme les dettes de cartes de crédit, les comptes fournisseurs, les charges constatées, les impôts à payer, etc.). 

  • Capacité de remboursement

Pour évaluer cette capacité, on examine souvent le fonds de roulement et la trésorerie nette. Ces indicateurs montrent si l’entreprise ou l’individu a suffisamment de liquidités pour rembourser ses dettes.

c. La capacité de remboursement pour un particulier

La capacité de remboursement pour un particulier se réfère à sa capacité financière à honorer ses dettes et ses obligations, en particulier celles liées à des emprunts ou à des crédits. Comment l’évaluer ? 

  • Revenus nets mensuels

C’est le premier indicateur examiné, il s’agit du revenu total de l’emprunteur après déduction des charges obligatoires commes les impôts, le loyer, ou encore un crédit immobilier. Les banques et les institutions financières tiendront compte des fiches de paie, des revenus fonciers, des pensions, etc.

crédit

Thomas travaille comme ingénieur et gagne 4000€ nets par mois. Il perçoit également 200€ par mois grâce à la location d’un garage. Ses revenus nets mensuels s’élèvent à 4200€. 

  • Charges mensuelles

Il s’agit des dépenses fixes mensuelles du particulier, telles que les loyers, les autres emprunts en cours, les factures récurrentes (gaz, électricité) et autres obligations financières. 

Chaque mois, Thomas paye un loyer de 1000€, une mensualité de crédit voiture de 250€, des assurances à hauteur de 150€ et une pension alimentaire de 300€. Ses charges mensuelles s’élèvent donc à 1700€.

  • Taux d’endettement

Habituellement, les institutions financières utilisent ce ratio pour évaluer la capacité de remboursement. Il est calculé en divisant les charges mensuelles totales par les revenus nets mensuels. En général, il est recommandé que ce taux n’excède pas 33% des revenus nets, bien que cette valeur puisse varier en fonction des institutions. 

Avec des charges mensuelles de 1700€ sur des revenus nets de 4200€, le taux d’endettement de Thomas est de 40,5%, un taux supérieur au seuil recommandé de 33%.  

  • Reste à vivre

Le reste à vivre représente la somme d’argent que dispose une personne à sa disposition après avoir déduit toutes les charges mensuelles de ses revenus. C’est un indicateur crucial pour évaluer si le particulier pourra maintenir son niveau de vie tout en remboursant son emprunt. 

En retranchant ses charges (1700€) de ses revenus (4200€), Thomas dispose d’un reste à vivre de 2500€ par mois pour couvrir ses autres dépenses et éventuelles économies. 

  • Épargne et patrimoine

Les banques et créanciers examinent aussi le patrimoine du particulier (immobilier, actions, placements, etc.), ainsi que les habitudes d’épargne. Une bonne épargne ou un patrimoine conséquent peuvent être des signes de bonne gestion financière et de solvabilité. 

Thomas a réussi à économiser 15 000€ sur un compte épargne. Il possède également un appartement évalué à 200 000€ et une collection de montres estimées à 5000€. Son patrimoine total est de 220 000€, sans compter son épargne. 

  • Historique de crédit

Le comportement financier antérieur du particulier joue également un rôle. Un historique de retards de paiement, de surendettement ou de dossiers à la Banque de France peut affecter négativement la capacité de remboursement perçue. 

Lors d’une période difficile, il y a cinq ans de ça, Thomas a eu un retard de paiement de trois mois sur son crédit immobilier. Bien que cela ait été un incident isolé, il apparaît tout de même sur son historique de crédit. 

La capacité de remboursement pour un particulier est une évaluation globale de sa situation financière, de ses revenus, de ses dépenses et de ses antécédents financiers. Cette évaluation permet à un créancier de déterminer s’il est prudent ou non d’accorder un prêt à l’individu concerné.

d. Comment utiliser efficacement ces indicateurs ?

Disposer d’indicateurs est une chose, s’en servir à bon escient en est une autre. Pour utiliser ces indicateurs de manière efficace, il faut : 

  • Analyser plusieurs indicateurs

La solvabilité ne doit pas être jugée sur la base d’un seul chiffre. En utilisant plusieurs indicateurs, on obtient une image plus complète et nuancée de la situation. 

  • Comparer avec des benchmarks

Est-ce que le ratio d’endettement de 0,5 est bon ou mauvais ? Pour répondre à cette question il peut être utile de comparer ce chiffre avec des entreprises similaires ou des standards de l’industrie. 

  • Considérer le contexte globale

Les chiffres ne disent pas tout. Il faut comprendre le contexte global : les tendances du marché, la conjoncture économique, et bien d’autres facteurs qui peuvent influencer la solvabilité. 

En conclusion, les indicateurs de solvabilité sont essentiels pour évaluer la capacité d’un débiteur à rembourser sa dette. Cependant, ils doivent être utilisés avec discernement, en tenant compte du contexte plus large et des spécificités de chaque cas. Il est essentiel de tenir compte de la solvabilité, notamment si vous êtes amenés à faire appel à une société de recouvrement de créances

Les secrets du recouvrement amiable

Transformer vos impayés en opportunités en préservant votre relation client

Notre guide gratuit vous donne les clés pour vaincre les impayés.